Normes en vigueur

Les normes:  stockage, utilisation, préparation , gestion des effluents phytopharmaceutiques et hydrocarbures.

Lavage du pulvérisateur

Les eaux de lavage du matériel de traitement des produits phytosanitaires sont classés comme dangereux pour l’environnement. En effet, la concentration en produits toxiques est encore importante dans ces eaux et elles ne peuvent donc pas être rejetées directement dans l’environnement. L’arrêté du 4 mai 2017, relatif à la mise sur le marché et à l’utilisation de ces produits, fixe les règles de gestion de ces effluents phytosanitaires. Ceci nécessite souvent des aménagements à réaliser au sein de l’exploitation pour se mettre aux normes. Il est possible de gérer l’ensemble des effluents à la parcelle, mais il est souvent plus pratique de réaliser le lavage du matériel à l’exploitation sur une aire étanche permettant de collecter spécifiquement les eaux. Ces effluents phytosanitaires, une fois collectés, doivent être traités par un des systèmes agréés par le ministère.

Quelle est la réglementation applicable aux effluents phytosanitaires ?

Plan d’actions contre les PCB, les micropolluants ou les algues vertes, campagnes de sensibilisation à l’adresse des particuliers… la lutte contre les pollutions est un enjeu majeur du ministère pour assurer l’accès à l’eau potable aux générations futures.

Comment lutter contre la pollution de l’eau ?

Le Grenelle de l’environnement a fait en sorte que l’agriculture puisse se doter d’un système public de valorisation et reconnaissance environnementale : « La Certification Environnementale des Exploitations Agricoles ». 

Comment bénéficier de la mention « Haute Valeur Environnementale » (sigle HVE) ?